Jacques Alary

Antoni Tàpies disait que l’œuvre d’art naissait d’une tension entre le mouvement profond de l’être créateur et ses réactions aux circonstances extérieures temporaires, géographiques et culturelles. Je fais mienne cette définition en y ajoutant que l’œuvre d’art n’est pas seulement le reflet de la réalité de son époque, elle est le dépassement de cette réalité, elle la modifie pour la rendre plus humaine, plus sensible. Ce dépassement , cette modification ne doivent ni être individuels ni individualistes, pas plus qu’ils ne doivent être épanchement de problèmes personnels. Le créateur n’est pas isolé, il est dans le monde des idées. Sa personnalité se façonne sur la perception d’une sensibilité universelle. L’œuvre est un pont entre les idées et les hommes,elle est reflet de la tension de l’artiste.