Jocelyne Feraud

Native d’Algérie, je suis arrivée à Cahors en 1962, qui est devenue ma ville d’adoption.
J’aime beaucoup la peinture méditerranéenne et les peintres provençaux en raison de la lumière et des couleurs vives qui ont ébloui mon enfance.
De plus, mes multiples séjours en Afrique Noire, principalement au Gabon, ont continué à enrichir ma palette de couleurs.
Mes préférences vont à l’huile et, surtout, à l’acrylique, au pinceau et principalement au couteau que j’utilise pour faire des représentations linéaires, des empattements et aplats.
Autodidacte, je peins beaucoup par instinct, au gré de mon émotion du moment, toute imprégnée de mes racines.
Celles-ci transparaissent à travers des silhouettes très personnelles, des paysages qui invitent au voyage, toujours en recherche symbolique de la couleur, à mi chemin entre le figuratif et l’abstrait

Témoignage d’une professionnelle

Les âmes artistes possèdent le pouvoir de s’émerveiller et de s’émouvoir et transcendent le réel pour nous faire partager leur vision du monde.
Jocelyne FERAUD est de celles-là, ces êtres privilégiés à la sensibilité hors du commun.
Ce portrait serait cependant incomplet si l’on passait sous silence sa nature intense, tout en mouvement et en enthousiasme.
Deux pôles d’une personnalité si particulière qui permettent de décrypter l’œuvre peinte : si c’était une musique se serait « l’Apprenti sorcier », symphonie de Paul DUKAS, insatiable d’énergie, bouillonnant d’activité.
Les thèmes traités s’enchaînent, de l’Afrique du Nord natale et de l’Afrique Noire où elle vécut longtemps, à la Polynésie, aux jardins, instruments de musiques jusqu’aux personnages multiples rencontrés.
Avec toute la spontanéité dont elle est capable, elle ose tout, même le macro cadrage qui lui fait atteindre l’abstraction.
Que dire des tonalités ? Une gamme très large est convoquée, tout le « clavier » est utilisé sans aucun complexe. Le résultat tient à la fois de la magie et du feu d’artifice, une véritable explosion en pleine pâte
Que de plaisir partagé !

Distinctions

Salon de Printemps de Cahors 3ème prix, en 2000
1er prix, en 2001

Salon des Arts de Bordeaux Médaille de bronze, en 2007

Académie Internationale des Arts et Lettres Médaille d’argent, en 2008
de Montauban

Salon International d’Arts de Montauban Prix de la Créativité, en 2009

Quelques extraits de presse

La Dépêche du Midi
« Originaire d’Afrique du Nord, Mme FERAUD se livre à sa passion depuis plusieurs années…Ses toiles sont autant de reflets par leurs couleurs de l’amour qu’elle porte à cette terre natale dont elle ressent une grande nostalgie.
…Images colorées de paysages de rêves qu’elle veut faire partager aux néophytes lotois…pour leur faire oublier la grisaille de l’automne… »
« Les couleurs vives, chaudes où le bleu est généralement très présent, rappelle à Jocelyne FERAUD ce continent africain où elle habitat naguère…Elle a était récompensée pour son travail par de nombreux pris et distinctions… »
Le Petit Journal
« Un travail très expressif et émouvant…à voir. Devant La Chantrerie, on rencontre Jocelyne FERUD et ses œuvres sur la Méditerranée ou l’Afrique. Elle aussi change de genre en frôlant parfois l’abstrait. »
La Montagne
« …les œuvres colorées de Jocelyne FERAUD qui, à travers ses toiles, invite le visiteur à découvrir un autre horizon, une autre atmosphère et des couleurs fortement ancrées dans la mémoire du peintre…
…elle fait revivre dans ses tableaux tous les souvenirs méditerranéens…et a été distinguée à Cahors, Bordeaux et Montauban… »
La Dépêche 2012 Salviac
« L’explosion de couleurs du Jardin Majorelle de Jocelyne FERAUD ou son triptyque évoquant une régate de bateaux sur fond de mer bleue. Exposition de grande qualité à voir…. »