Marie-France Peyré

Mon père était chapelier. Il a quitté Septfonds pour travailler à Paris comme modéliste en chapellerie dans une grand maison parisienne. Ma mère, elle, était modiste.
Lors d’un rangement j’ai trouvé une immense chapelière (malle) et surprise, des plumes, des rubans, du tissus... Tout cela venait des soieries de Lyon.
Une idées créative m’est venue, faire des sculptures. Rien ne se perd, tout se transforme.